orthodoxe


orthodoxe

orthodoxe [ ɔrtɔdɔks ] adj. et n.
• 1431; lat. ecclés. orthodoxus, du gr. doxa « opinion »
I
1Relig. Conforme au dogme, à la doctrine d'une religion. Foi orthodoxe. Théologien orthodoxe.
N. Les orthodoxes et les hérétiques.
2(1787) Conforme à une doctrine quelconque, aux opinions et usages établis, considérés comme seuls valables. conformiste, traditionnel. Économiste, historien orthodoxe. N. Orthodoxes et déviationnistes d'un parti politique.
3(En emploi négatif) Sa méthode n'est pas très orthodoxe, est peu orthodoxe : elle n'est pas conforme aux règles (cf. Pas très catholique).
IISe dit des Églises chrétiennes des rites d'Orient séparées de Rome au XIe siècle. L'Église orthodoxe russe, grecque. Qui appartient à ces Églises. Clergé orthodoxe. exarque, métropolite, papas, patriarche, pope. Rite orthodoxe. oriental.
N. Les orthodoxes grecs.
⊗ CONTR. Hérétique, hétérodoxe. Dissident, déviationniste, non-conformiste.

orthodoxe adjectif et nom (bas latin orthodoxus, du grec orthodokseîn, de orthos, droit, et doksa, opinion) Qui se conforme strictement à la doctrine d'une religion, par opposition à hérétique. Qui se conforme aux principes d'une doctrine quelconque, à des opinions ou des idées admises traditionnellement : Les orthodoxes du marxisme. Fidèle d'une Église orthodoxe. ● orthodoxe adjectif Qui est conforme à la doctrine d'une religion. Qui est conforme aux usages établis, aux principes traditionnels dans un domaine quelconque : Doctrine orthodoxe.orthodoxe (expressions) adjectif Ne pas être orthodoxe, être bizarre, plus ou moins contestable : Votre méthode n'est pas très orthodoxe, mais efficace. Églises orthodoxes, Églises chrétiennes orientales, séparées de Rome depuis 1054, mais restées fidèles à la doctrine définie par le concile de Chalcédoine (451). ● orthodoxe (synonymes) adjectif Qui est conforme à la doctrine d'une religion.
Contraires :
- hérétique
- hétérodoxe
Qui est conforme aux usages établis, aux principes traditionnels dans...
Synonymes :
Contraires :
- déviationniste

orthodoxe
adj. et n.
d1./d Conforme au dogme, à la doctrine d'une religion. Doctrine orthodoxe. Ant. hérétique.
|| Se dit des églises chrÉtiennes d'Orient qui n'admettent pas l'autorité de Rome (dont elles se sont séparées en 1054).
|| Subst. Les orthodoxes russes.
d2./d Conforme à une tradition, à une doctrine établies.
|| Cour. (En phrase négative.) Des conceptions qui ne sont pas orthodoxes, qui rompent avec le conformisme.
Péjor. Des pratiques peu orthodoxes.

⇒ORTHODOXE, adj. et subst.
A.RELIGION
1. Qui est conforme, qui obéit à la doctrine considérée comme vraie et enseignée officiellement par chacune des religions. Anton. hétérodoxe.
a) [Le subst. désigne une manifestation de l'esprit, une notion théol.] Croyance, dogme, foi, opinion orthodoxe. Les traductions [des Saintes-Écritures] faites par les protestants ne comptaient pas pour les catholiques, et demeuraient suspectes d'interprétation non orthodoxe (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.2, 1842, p.355). Aux U.S.A., où le judaïsme est partagé entre trois tendances (orthodoxe, conservatrice, libérale) les différences entre elles s'amenuisent de plus en plus (RABI, Anat. du judaïsme fr., Paris, éd. de Minuit, 1962, p.158):
1. Celui-ci [Claudel] va fonder et diriger une revue, paraît-il; revue thomiste et orthodoxe, où ne collaboreront que les plus purs représentants de la littérature catholique d'aujourd'hui.
GIDE, Journal, 1929, p.934.
b) [Le subst. désigne une pers.] Catholique orthodoxe; juif orthodoxe. Schleiermacher n'est pas (...) un théologien orthodoxe; mais il montre dans les dogmes religieux qu'il adopte de la force de croyance, et une grande vigueur de conception métaphysique (STAËL, Allemagne, t.5, 1810, p.47). Monsieur, je ne veux pas juger l'église catholique, je suis très orthodoxe, je crois à ses oeuvres et à ses lois (BALZAC, Méd. camp., 1833, p.236):
2. Je lui ai (...) dit combien les dogmes du purgatoire et de l'enfer sont moins explicites qu'on ne le croit généralement, et combien il reste de marge aux croyants les plus orthodoxes, pour l'interprétation de ces dogmes.
MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p.541.
Empl. subst. Depuis trois ou quatre siècles, les catholiques et les dissidents de n'importe quelle étable ont tout fait pour dégrader l'imagination humaine. En ce seul point, hérétiques et orthodoxes ont été continuellement unanimes (BLOY, Femme pauvre, 1897, p.169):
3. Vous voyez se dresser (...) l'armée des contemplatifs, coupée en deux; avant et après saint Bernard; d'un côté, les orthodoxes, ceux dont la moindre parole nous doit être précieuse, de l'autre —comment dirons-nous? les illusionnés, non, puisque l'église les approuve —disons donc: de l'autre, ceux qu'il vaut mieux laisser dans leur troublant mystère, ceux qu'il ne nous est pas bon de fréquenter.
BREMOND, Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.489.
2. Qui appartient, qui est relatif aux Églises chrétiennes d'Orient (grecque et russe notamment) séparées de Rome depuis le onzième siècle. Église, prêtre, rite orthodoxe. Bavarois et catholique, il sera toujours pour les Grecs orthodoxes un étranger mal baptisé (ABOUT, Grèce, 1854, p.219). Elle appelait sa mère et se mettait à invoquer tous les saints du calendrier orthodoxe (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p.180):
4. L'évêque de Volo m'invita dans la nuit de Pâques à l'assister à la place du diacre à l'autel. (...) je suivis ainsi d'aussi près que possible une magnifique liturgie orthodoxe (...). Le même évêque de Volo me fit pénétrer dans le hiéron de la cathédrale orthodoxe d'Athènes...
BILLY, Introïbo, 1939, p.194.
Empl. subst. Même la représentation du Christ en croix est insupportable à certains. Beaucoup d'orthodoxes et de protestants n'en veulent pas (GREEN, Journal, 1948, p.177).
B.P. anal.
1. En litt., en pol., dans les sc. Conforme à une doctrine, à un système considérés comme les seuls véritables.
a) [Le subst. désigne une manifestation de l'esprit, le domaine où elle s'exerce] Littérature, marxisme orthodoxe. Jamais ouvrage ne fut plus conforme à la doctrine poétique, plus orthodoxe au Parnasse (CHATEAUBR., Martyrs, t.1, 1810, p.88). Il a des raisons définitives et populaires pour pulvériser les hérésies de la philosophie non orthodoxe (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p.36):
5. Cette science orthodoxe a pour principe qu'il y a une vérité une, indépendante de l'individu, susceptible d'être communiquée à n'importe qui et toujours identiquement.
BOURGET, Actes suivent, 1926, p.6.
b) [Le subst. désigne une pers.] Penseur, théoricien orthodoxe. Quelques savants, d'ailleurs peu orthodoxes, ont prétendu que l'Océan avait été le berceau commun de tout ce qui existe (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.89). Il se sépare des communistes orthodoxes: il croit qu'il peut y avoir un usage valable de la psychanalyse dans la société bourgeoise (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.47).
Empl. subst. Certaines phrases de M. Renan sont devenues célèbres, à cause du scandale qu'elles ont causé parmi les orthodoxes de tous les partis (BOURGET, Essais psychol., 1883, p.44).
2. [Dans des tournures négatives, par antiphrase] Qui est en harmonie, s'accorde avec les opinions, les traditions généralement admises dans une société. Synon. conformiste. Comportement peu orthodoxe; ce n'est pas très orthodoxe (synon. ce n'est pas très catholique). Mon jeune ami, si vous ne prenez des sentiments plus orthodoxes, je serai obligé de rompre tout commerce avec vous. Vous parlez avec une haute imprudence des ministres les plus vertueux (MÉRIMÉE, Lettres F. Michel, 1852, p.57). Nous dansions une scottish des moins orthodoxes. Nous inventions des pas (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p.140).
REM. Orthodoxement, adv. D'une manière orthodoxe, conformément aux usages. Ce fils bien-aimé arriva un beau jour en Touraine, et vécut assez orthodoxement auprès de celle qui l'avait nourri (BALZAC, OEuvres div., t.2, 1830, p.228).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1431 adj. théol. «conforme à la saine, vraie doctrine (par opposition à hérétique)» (Sentence ds ISAMBERT, Rec. des anc. lois fr., t.8, p.766); b) av. 1565 subst. orthodos «celui qui croit conformément à la vraie doctrine» (EST. MEDICIS, Chron., I, 554 ds GDF. Compl.); 2. 1713 mine peu orthodoxe (HAMILTON, Gram., 8 ds LITTRÉ); 3. av. 1741 «conforme à une doctrine considérée comme seule vraie» (J. B. ROUSSEAU cité ds FÉR.); 4. 1853 peuple orthodoxe (MÉRIMÉE, Faux Démétrius, p.46); 1854 église orthodoxe d'Orient (ABOUT, Grèce, p.266). Empr. au lat. eccl. orthodoxus «qui a la vraie foi», du gr. (de «droit, juste, sensé» et «opinion, avis, croyance»); au sens 4 cf. angl. Orthodox (1679 ds NED). Fréq. abs. littér.:306. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 194, b) 452; XXe s.: a) 607, b) 527.

orthodoxe [ɔʀtɔdɔks] adj. et n.
ÉTYM. 1431; lat. ecclés. orthodoxus, mot de formation sav. du grec orthos « droit, juste », et doxa « opinion ».
———
I
1 Relig. Conforme au dogme, à la doctrine (d'une religion). Orthodoxie (1.). || Doctrine, dogme (→ Construction, cit. 5), opinion, proposition orthodoxe.
(Personnes). Qui professe une opinion orthodoxe (→ Fidéisme, cit. 1). || Ce théologien est très orthodoxe. || « Vous fûtes, ce faisant, orthodoxe et fidèle » (Verlaine).N. (→ Hérésiarque, cit. 2). || Les orthodoxes et les hérétiques.
2 (1787). Conforme à une doctrine, aux opinions et usages établis. Orthodoxie (2.), traditionnel. || Son marxisme est parfaitement orthodoxe. || Conduite, morale orthodoxe. Conforme, conformiste.Par ext. || Économiste, historien, moraliste orthodoxe.N. || Dans presque tous les partis, il y a des orthodoxes et des dissidents.
0 (…) un étranger francisé ne se permet pas une opinion ni une phrase qui ne soit orthodoxe, et le plus souvent c'est une vieille orthodoxie qu'il prend pour l'opinion du jour.
Mme de Staël, De l'Allemagne, I, IX.
(En emploi négatif). || Méthode, procédé pas très orthodoxe, peu orthodoxe, peu conforme aux usages (→ Pas très catholique).
———
II Se dit des Églises chrétiennes des différents rites d'Orient (schismatiques par rapport à l'Église romaine au XIe siècle), et, spécialt, de l'Église grecque et de l'Église russe. Christianisme, église. || L'Église orthodoxe grecque, russe.Qui est relatif à ces Églises. || Clergé, culte, rite orthodoxe.N. Fidèle de ces Églises. || Un orthodoxe grec ( Melchite). || Une orthodoxe. || Les orthodoxes et les catholiques romains, et les uniates.
CONTR. Hérétique, hétérodoxe. — Fantaisiste.
DÉR. (Du même rad.) Orthodoxie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • orthodoxe — ORTHODOXE. adj. de tout genre. Conforme à la droite & saine opinion, en matiere de Religion. Cette doctrine, cette proposition est orthodoxe. ce sentiment n est pas orthodoxe. cet Autheur est orthodoxe …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Orthodoxe — Dieser Artikel handelt von den byzantinisch orthodoxen Kirchengemeinschaften. Weitere ostchristliche Konfessionen finden Sie unter Ostkirchen. Mit den Kirchengebäuden orthodoxer und anderer ostchristlicher Gemeinschaften befasst sich Orthodoxe… …   Deutsch Wikipedia

  • Orthodoxe — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Orthodoxe », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sur les autres projets Wikimedia  …   Wikipédia en Français

  • ORTHODOXE — adj. des deux genres Qui est conforme à la droite et saine opinion en matière de religion. Cette doctrine, cette proposition est orthodoxe. Cet auteur est orthodoxe. Substantivement, Les orthodoxes et les hérétiques. ORTHODOXE est spécialement le …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ORTHODOXE — adj. des deux genres Conforme à la droite et saine opinion en matière de religion. Cette doctrine, cette proposition est orthodoxe. Ce sentiment n est pas orthodoxe. Cet auteur est orthodoxe.   Il est aussi substantif. Les orthodoxes et les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • orthodoxe — (or to do ks ) adj. 1°   Conforme à la saine opinion, en matière de religion. •   Cette opinion des jansénistes..., que la grâce est efficace et qu elle détermine notre volonté à faire le bien.... vous n y entendez rien, me dit il ; ce n est pas… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Orthodoxe — Or|tho|dọ|xe(r) 〈f. 30 (m. 29); Rel.〉 jmd., der orthodox ist, Strenggläubige(r) …   Universal-Lexikon

  • Orthodoxe — Or|tho|dọ|xe(r) 〈f. ↑DT:2 (m. ↑DT:1); Rel.〉 jmd., der orthodox ist, Strenggläubiger …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • ORTHODOXE (ÉGLISE) — L’Église orthodoxe (environ 160 millions de fidèles) est l’une des trois expressions majeures du christianisme. Elle reste pourtant mal connue en Occident. Si son destin est d’une grande continuité spirituelle marquée par la fidélité aux Pères,… …   Encyclopédie Universelle

  • Orthodoxe Kirchen in Österreich — sind die Gesamtheit aller christlichen Kirchen der Orthodoxie, die in Österreich ansässig sind. Nicht alle Kirchen besitzen eigene nationale Diözesen. Oberstes Gremium ist die Orthodoxe Bischofskonferenz in Österreich. Die meisten Kirchen sind im …   Deutsch Wikipedia